A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

  • par (Libraire)
    29 novembre 2021

    Laissant en France la femme qui l'aime, Jean Véneuse embarque direction le Tchad où il doit prendre un poste dans l'administration. Son amour pour cette femme blanche l'interroge, l'effraie, lui, le noir, le martiniquais d'origine. Le racisme ne se dissout pas dans l'amour dans les années 20... Et de nos jours? René Maran évoque avec justesse et nous interroge encore, 70 ans après la parution de ce texte, ce que veut dire aimer quand l'éducation des coeurs s'écrit trop souvent en blanc ...
    Un texte universel d'une grande richesse pour l'esprit.


  • 31 août 2021

    On retiendra que René Maran ( 1887-1960 ) fut le premier écrivain noir de langue française à recevoir le prix Goncourt en 1921. Si, de son propre aveu, Batouala n'était pas son meilleur roman, Un homme pareil aux autres qui parut en 1947, est sans aucun doute le plus poignant et, paradoxalement, le plus courageux. Car le personnage Jean Veneuil est un paradoxe à lui seul : c'est un homme brillant ayant acquis dans l'administration coloniale la considération de ses pairs. Or il se voue une détestation farouche du fait de sa couleur de peau - que seule la compagnie des livres semble apaiser. Dès lors, il ne peut concevoir que la jeune Andrée dont il est aimé consente à l'épouser. Et quand bien même la famille l'espère et que ses amis s'en réjouissent, Jean Veneuil parviendra-t-il à dépasser son racisme intériorisé ? Roman bouleversant s'il en est, porté par une écriture vibrante, il est vraisemblablement le premier à peindre l'amour partagé d'un homme noir pour une femme blanche dont l'union est possible malgré les préjugés de la société de l'époque. Cette belle réédition initiée par Les Editions du Typhon annonce une actualité autour de cet écrivain précurseur qui continue d'inspirer de nombreuses voix contemporaines issues de la « diversité ».


  • 28 août 2021

    Voici l'histoire de Jean Veneuse.
    Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, il quitte la France pour le Tchad. Il fuit surtout l'amour de sa vie car elle est blanche et il est noir, persuadé que cette union mixte est condamnée par la société.
    Cet homme est pareil aux autres, il aime, il doute, il souffre, il est noir mais européen et même en Afrique il ne se sent pas à sa place.
    Malgré les amitiés sincères, les rencontres amoureuses et son métier, il est malheureux ayant le sentiment profond d'une injustice dûe à sa couleur de peau. Seul l'amour réciproque de sa bien-aimée pourrait lui redonner le goût de vivre dans ce monde qui lui est, semble-t-il, hostile.
    .
    Grâce au superbe travail des éditions de Typhon, ce texte introuvable de René Maran est enfin réédité, accompagné d'une préface de Mohamed Mbougar Sarr.
    René Maran a qui fut attribué, il y a 100 ans, le prix Goncourt pour son roman "Batouala" (réédité chez @albinmichel le 1er septembre).
    Cette attribution fit scandale car c'était la première fois qu'un écrivain noir en était le lauréat.
    Contemporain de Senghor et Césaire, il est aujourd'hui encore considéré comme un des précurseurs de la littérature de la négritude même si lui ne s'en est jamais réclamé.
    .
    A découvrir sans plus attendre!!
    .
    Conseillé par Marie & Thierry