Kino-Tanz. L'art chorégraphique du cinéma
EAN13
9782130579380
ISBN
978-2-13-057938-0
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
TRAVAUX PRATIQU
Nombre de pages
152
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
182 g
Langue
français
Code dewey
791.4301
Fiches UNIMARC
S'identifier

Kino-Tanz. L'art chorégraphique du cinéma

De

Presses universitaires de France

Travaux Pratiqu

Offres

Et si le cinéma était d’abord un art chorégraphique ? Depuis toujours, sa préoccupation principale était l’invention de nouveaux agencements de corps — et la recherche de nouveaux montages de mouvements. Mais l’idéologie de la mise en scène, venue du théâtre, a rendu cette préoccupation invisible. Pour la rendre à nouveau vivante, c’est toute l’histoire du cinéma qu’il faut relire à l’aune de la chorégraphie : passer du Kino-Glaz (« Ciné-Œil ») de Vertov à un nouveau Kino-Tanz (« Ciné-Corps » ou « Ciné-Danse »). De Fernand Léger à Michel Gondry, de Georges Méliès à David Lynch, de Pinocchio à Gene Kelly ou de Norman McLaren à Quentin Tarantino, le cinéma n’a jamais cessé de danser. C’est ce que démontre Dick Tomasovic, le plus original des théoriciens du cinéma d’aujourd’hui, en onze chapitres qui sont eux-mêmes onze pas de deux, à la fois sidérants et aériens, où s’expérimentent tous les passages de l’idéologie de la mise en scène à l’idéal de la chorégraphie. Il y propose un vocabulaire inouï, bouleversant la manière que nous avions de regarder les films : un vocabulaire qui met au premier plan le rythme et la cadence, le flux et la fluidité, la reprise et la répétition, la mémoire musculaire, la transe et l’extase, le solo et le spectateur, etc.
Théoricien du cinéma, Dick Tomasovic enseigne à l’Université de Liège. Il est l’auteur de Le Palimpseste noir. Notes sur l’impétigo, la terreur et le cinéma américain contemporain (Yellow Now, 2002), Freaks, la monstrueuse parade de Tod Browning (Cefal, 2006) et Le Corps en abîme. Sur la figurine et le cinéma d’animation (Rouge Profond, 2006).
S'identifier pour envoyer des commentaires.