Haine pour haine
EAN13 : 9791034900794
ISBN :979-1-03-490079-4
Éditeur :Liana Levi
Date Parution :
Collection :Policiers
Nombre de pages :432
Dimensions : 21 x 14 x 2 cm
Poids : 402 g

Haine pour haine

De

Traduit par

Vendu par La librairie des Halles (Niort 79000)

22.00€
Ils ont été assassinés à coups de pied, dans la rue, sauvagement. Leur seule faute: être étrangers. Quant à leur agresseur, il n’a même pas songé à éviter les caméras de surveillance. Visage masqué, il s’est planté devant elles pour signer son acte barbare d’un salut nazi. Et comme si cela ne suffisait pas à la section des crimes de haine, trois travailleurs immigrés sont renversés par un chauffard qui prend la fuite. L’inspecteur Zigic et sa partenaire, le sergent Ferreira, reçoivent alors une consigne claire: ne surtout pas ébruiter la piste raciste auprès des médias, que les deux affaires soient liées ou non. La ville de Peterborough est déjà au bord de l’implosion. D’ailleurs la police n’est pas la seule à s’inquiéter: pour Richard Shotton, député local d’extrême droite en pleine campagne électorale, ce serait une publicité fort malvenue…
Entre jeux de pouvoir, haines identitaires et crise économique, Dolan dresse un portrait acerbe et lucide de l’Angleterre.

Eva Dolan (Auteur) a également contribué au livre...

En savoir plus sur Eva Dolan

Lise Garond (Traduction) a également contribué au livre...

En savoir plus sur Lise Garond

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Une nation face à ses démons

5 étoiles

Par .

Dans une ville terne et ingrate du centre de l’Angleterre, un groupe d’immigrés est fauché par une voiture folle. On suspecte un acte raciste. La police ouvre une enquête, confiée à un tandem issu lui aussi de l’immigration… Un an après « Les Chemins de la haine », qui l’a comblée de récompenses, Eva Dolan remet son ouvrage sur le même métier. Décor, trame, atmosphère, les fondamentaux de « Haine pour haine » sont inchangés. Le lecteur conquis par son premier roman ne sera pas dépaysé. Le risque, c’est qu’il pourrait être tenté de comparer. Va-t-il juger la pinte de bière à moitié pleine, ou au contraire à moitié vide ?

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u