Partiellement nuageux
EAN13 : 9782357071391
ISBN :978-2-35707-139-1
Éditeur :Fosse aux ours
Date Parution :
Nombre de pages :160
Dimensions : 21 x 13 x 1 cm
Poids : 170 g

Partiellement nuageux

De

Ernesto est astronome dans le modeste observatoire de Quidico au Chili. Il étudie les nuages de Magellan, une galaxie naine. Il vit seul dans ce territoire mapuche avec son chat, Le Crabe et Walter un vieux télescope peu performant.Lors d'un voyage à Santiago, dans l'espoir de trouver le financement pour une pièce (lame de Schmidt) de son télescope défectueux, Ernesto ne peut s'empêcher de visiter le musée de la Mémoire où une photo de Paulina, sa fiancée disparue durant la dictature de Pinochet le plonge dans un passé douloureux.C'est dans ce même musée qu'il fait connaissance d'Ema qui porte elle aussi une histoire lourde.Ils devront surmontés les blessures jamais cicatrisées de cette terrible période.

Antoine Choplin (Auteur) a également contribué aux livres...

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar

Antoine Choplin

Fosse Aux Ours

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Une forêt d'arbres creux

Une forêt d'arbres creux

Antoine Choplin

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 5,90 €
Une forêt d'arbres creux

Une forêt d'arbres creux

Antoine Choplin

Fosse Aux Ours

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,00 €
L'incendie

L'incendie

Hubert Mingarelli, Antoine Choplin

Fosse Aux Ours

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13,00 €
Les gouffres

Les gouffres

Antoine Choplin

Fosse Aux Ours

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,00 €
La nuit tombée

La nuit tombée

Antoine Choplin

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 5,70 €
En savoir plus sur Antoine Choplin

1 Commentaire 3 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Chili & dictature

3 étoiles

Par .

Entrons tout de suite dans le vif du sujet, contrairement à l’auteur : j’ai trouvé le début poussif.
Des phrases simples mais qui n’évoquent rien. Un décor suggéré et deux personnages au lourd passé. Un télescope qui ne peut plus voir, comme son astronome qui semble perdu dans son passé. Le récit commence à prendre forme et intérêt passé la moitié, quand Ernesto rentre chez lui et ne cesse de penser à Ema.
J’ai aimé ces deux personnages qui se tournent autour avant de s’apprivoiser.
L’arrière-plan totemique mapuche ne m’a pas parlé.
Une lecture partiellement nuageuse, ciel se dégageant sur la fin de lecture.
L’image que je retiendrai : Celle du chat d’Ernesto qui s’appelle Crabe.

https://alexmotamots.fr/partiellement-nuageux-antoine-choplin/