Image manquante
EAN13 : 9782843140068
ISBN :978-2-84314-006-8
Éditeur :Loco Éditions
Date Parution :
Nombre de pages :96
Dimensions : 22 x 17 x 1 cm
Poids : 460 g
Langue : français

Mioveni

Mioveni est une ville en Roumanie située entre Bucarest et les Carpathes. Après la chute du communisme, la ville a pu survivre grâce à l’industrie automobile. Tous les habitants vivent aujourd’hui au rythme de l’usine.
Pendant près de trois ans, la photographe Anne Leroy et la journaliste Julia Beurq ont accompagné le quotidien des habitants de Mioveni rapportant images et récits plongeant le lecteur dans l’intimité d’une vie ouvrière.
L’enquête est un marqueur de leurs approches photographique et journalistique. Elles privilégient l’expérience du terrain au long cours.
À Mioveni en Roumanie, avec empathie, elles se sont approchées au plus près des personnes et de leurs histoires. Cet ouvrage restitue leur immersion sur le terrain dans cette ville ouvrière qui, avec le rachat de Dacia par Renault il y a quinze ans, semble avoir échappé au sort des autres cités mono-industrielles tombées en ruine après la chute du communisme. Les résultats de leurs recherches autour du rapport entre le texte et l’image se déploient au fil du livre, entre perméabilité et complémentarité, sans jamais être ni illustratif ni redondant.

Événement lié

Rencontre avec Anne Leroy

Rencontre avec Anne Leroy

avec : Anne Leroy

samedi 15 juin 2019 à 10h30, La Librairie des Halles

Anne Leroy viendra présenter son livre "Mioveni" (éditions Loco).

Mioveni est une ville en Roumanie située entre Bucarest et les Carpathes. Après la chute du communisme, la ville a pu survivre grâce à l’industrie automobile. Tous les habitants vivent aujourd’hui au rythme de l’usine. Pendant près de trois ans, la photographe Anne Leroy et la journaliste Julia Beurq ont accompagné le quotidien des habitants de Mioveni rapportant images et récits plongeant le lecteur dans l’intimité d’une vie ouvrière.
Cet ouvrage restitue leur immersion sur le terrain dans cette ville ouvrière qui, avec le rachat de Dacia par Renault il y a quinze ans, semble avoir échappé au sort des autres cités mono-industrielles tombées en ruine après la chute du communisme.

En savoir plus

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.