AFP 1957-2007 LES SOLDATS DE L'INFORMATION, les soldats de l'information
EAN13
9782755601954
ISBN
978-2-7556-0195-4
Éditeur
Hugo Doc
Date de publication
Nombre de pages
463
Dimensions
24 x 15 x 4 cm
Poids
782 g
Langue
français
Code dewey
070.435
Fiches UNIMARC
S'identifier

Afp 1957-2007 Les Soldats De L'Information

les soldats de l'information

De

Hugo Doc

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Mettre au jour la saga de l'Agence France-Presse (AFP) revient à découvrir l'Atlantide. Malgré 33 ans passés comme journaliste dans ce phare des médias, l'auteur a détecté un véritable trésor de guerre anonyme. Ses collègues sont tous des soldats inconnus de l'information dans un univers qui croit ne rien ignorer.
Qui a donné au monde les uniques photos du cadavre de " Che " Guevara en Bolivie ? Qui a vu Jack Ruby abattre devant lui Lee Harvey Oswald, l'assassin de John Kennedy ? Qui a révélé la canicule meurtrière de 2003 en France ? Qui a vu pleurer Régis Debray dans sa prison de Camiri ? Qui a annoncé l'exécution des otages israéliens à Münich durant les Jeux Olympiques de 1972 ? Qui François Mitterrand a-t-il demandé de prévenir quand il serait mort ? Qui a révélé avec sa photo l'attaque américaine sur l'Irak en 2003 ?
l'AFP.
En six langues (français, anglais, espagnol, allemand, portugais, arabe), l'AFP continue de faire la Une de la presse internationale depuis 50 ans. Sans l'AFP, qui leur fournit dépêches, photos, infographies, et vidéo par satellite, les télévisions, radios, quotidiens, hebdos, ou sites internet du monde entier n'auraient aucune nouvelle fiable à donner. Ses deux mille journalistes sont sur le pont 24 h sur 24 dans les six continents. Plusieurs centaines d'entre eux ont été tués, blessés, enlevés, emprisonnés (dont l'auteur de ce livre), expulsés ou menacés de mort.
En France, ils subissent des attaques et des pressions de tous bords. Qui Bernard Tapie appelle-t-il à 2h du matin pour le traiter " d'enculé " ? Qui Edith Cresson, alors Premier ministre, qualifie-t-elle de " conasse " ? Qui Jospin, un autre chef de gouvernement, agresse-t-il et fait-il pleurer dans le Concorde ? Qui Rocard empêche-t-il de faire son travail à Matignon en faisant badigeonner ses fenêtres ? Qui reçoit un petit cercueil en Colombie pour l'obliger à faire sa valise ? Qui va en prison chez Bokassa pour avoir écrit qu'un coq a été détenu pour avoir gloussé contre un amant en visite chez sa maîtresse ? Qui a repris le travail après avoir été donné pour mort à Furiani quand le stade de Bastia s'est effondré ? A chaque fois, c'est la ou le correspondant de l'AFP.
Les revers ne sont pas absents de ce livre, même s'ils sont rares. L'honnêteté journalistique exige de les relater. On y apprendra comment un spécialiste AFP de la culture n'a pas vu sept cadavres dans le couloir de son hôtel après une tuerie à Avignon. Ou encore la mésaventure d'un autre, qui a " tué " un président du Brésil avec quatre jours d'avance pour une erreur d'informatique.
Certaines informations de taille n'ont jamais pu être révélées par l'AFP faute de sources sûres, ou pour les garder, comme ce Premier ministre français empêché d'entrer à l'Elysée par la sécurité d'un président américain, les secrets de l'affaire Markovic sous Georges Pompidou, ou encore la mystérieuse mort du métropolite orthodoxe dans les bras du Pape en plein Vatican.
Dans cette fourmilière de révélations, l'humour côtoie parfois le drame dans des pages historiques méconnues. On y apprendra qu'une faute de frappe a failli faire dynamiter un bureau de l'AFP au Proche-Orient par un groupe islamiste dont le nom était devenu " la bite de Dieu ", que le photo du purin déversé contre la résidence d'un président français aura permis au gendarme chargé de la sécurité de trouver l'amour de sa vie dans la ville où il avait été muté en représailles. On n'imagine guère un patron de l'AFP payer un sorcier pour égorger des poulets autour d'un bureau de l'AFP hanté. C'est pourtant un fait avéré que révèle encore ce livre.
Cette présence permanente de l'Agence comporte des dangers et joies sans fin pour cette héritière d'Havas, première agence créée dans le monde (1835). L'AFP a eu 50 ans en janvier 2007. Elle aime tellement la discrétion qu'elle n'a pas encore célébré cet anniversaire. Les raisons ne manquaient pourtant pas... C'est l'un de ses aïeux qui a crié " Debout les morts ! " dans une tranchée de Verdun en 1915. Ce sont d'anciens déportés ou résistants qui ont procédé à sa refondation. C'est son premier Pdg, Jean Marin (jusqu'en 1975), qui a créé la fameuse émission " Les Français parlent aux Français " depuis Londres...
Quatre-vingt jeunes ou moins jeunes (un journaliste ne vieillit jamais) de l'AFP ont tenu à témoigner pour ce livre. Tous, ils ont deux points communs : la passion de leur Agence, et de l'anonymat. Et pourtant, ils sont l'honneur de la profession. Ce livre tient à leur rendre l'hommage qu'ils méritent, sans l'avoir demandé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.