Simon G.

Manger l'autre, roman
18,00
par (Libraire)
31 janvier 2018

Une jeune femme obèse, née dans des proportions hors du commun, doit vivre et survivre dans une société du spectacle où chaque difformité est scrutée, moquée et humiliée. Récit à la première personne des souffrances d'un être mis au ban du monde, ce roman est aussi un réquisitoire féroce contre le consumérisme outrancier de notre époque, où l'image est reine et se propage à une vitesse vertigineuse. Porté par une plume véritablement brillante, un humour noir décapant, ce texte hybride est d'une violence sourde qui ne laisse pas indemne, mais constitue sans aucun doute une réelle expérience de lecture. Une vraie réussite.

Ar-men, L'Enfer des enfers

L'Enfer des enfers

Futuropolis

21,00
par (Libraire)
24 janvier 2018

Découvrez l'histoire surprenante du plus mythique des phares bretons, Ar-Men l'imprenable. Construit au milieu du XIXe siècle, dans des conditions météorologiques dantesques, au milieu d'une mer sans cesse déchaînée, cet édifice mit plus de quinze ans à voir le jour et coûta la vie à de nombreux hommes. Son histoire est ici racontée à travers les souvenirs de l'un de ses derniers gardiens, un homme mystérieux dont la vie est peuplée de fantômes, des fantômes qui hantent également les murs de cet endroit hors du commun. Un album d'une grande originalité et aux dessins magnifiques. Poétique et émouvant.

LE JOUEUR D'ECHECS - D'APRES STEFAN ZWEIG
par (Libraire)
17 janvier 2018

Nul besoin d'avoir lu la célèbre nouvelle de Zweig pour apprécier la qualité du travail de David Sala. Ce texte intemporel, puissant manifeste contre le régime nazi, est magnifiquement mis en scène et illustré par des aquarelles dont l'influence est à chercher du côté de Gustav Klimt et de l'Art nouveau. Le parti pris contemplatif, qui accorde une importance moindre aux dialogues, tout en instaurant une narration discrète mais efficace, restitue parfaitement l'atmosphère tendue et mystérieuse du texte original.
Un travail de très grande qualité pour un magnifique album.

1, La Horde du contrevent T01, Le cosmos est mon campement

Le cosmos est mon campement

1

Delcourt

16,95
par (Libraire)
16 janvier 2018

Depuis des siècles, les "hordiers" se succèdent. Leur mission : remonter à la source de ce vent terrible et inépuisable qui ravage leurs terres depuis toujours. La 27ème horde réussira-t-elle là où les anciens ont tous échoué ?
Les décors, immersifs et somptueux, ainsi que les dialogues au lyrisme emporté, donnent une belle profondeur à cette magnifique adaptation du livre d'Alain Damasio, désormais considéré comme un classique de la science-fiction française.
Une superbe réussite.

Les huit montagnes
par (Libraire)
1 novembre 2017

Deux jeunes garçons, deux univers que tout oppose : Pietro a grandi dans l'effervescence de la grande ville, à Milan, Bruno dans la solitude et l'immensité de la montagne, au cœur du val d'Aoste, en Italie. Rien ne les prédestinait à se rencontrer, mais c'est à l'âge de 11 ans qu'ils se lient d'une amitié indéfectible, une amitié d'enfant, du genre de celles que les années ne peuvent altérer.
Ce n'est pourtant que vingt ans plus tard qu'ils se retrouvent autour d'un projet fou : remettre ensemble sur pied une vieille bicoque en ruines, en pleine montagne, achetée par le père de Pietro peu avant sa mort. Cette figure paternelle, dont Pietro pensait s'être définitivement éloigné, hantera les pages de ce roman qui questionne la puissance de l'amour filial avec une grande justesse.
La langue de Cognetti est simple et dénuée d'artifices, elle ne s'encombre pas de métaphores superflues : elle saisit par petites touches les nuances infinies qui composent l'immensité des montagnes. Au plus près de la nature, Cognetti parvient à nous toucher avec des mots simples et des sentiments sincères, ceux qui font la complexité et la richesse de l'âme humaine : l'amitié, la nostalgie, l'amour familial.
L'écrivain nous prouve donc que les matériaux les plus simples composent parfois les œuvres les plus riches. Un très beau roman.