Avant que j'oublie
14,00

A la mort de son père, unijambiste alcoolique et poète sensible, la narratrice doit vider la maison familiale de Carrières-sous-Poissy. Ce capharnaüm devient un réseau de signes et de souvenirs éclairant la personnalité de ce colosse fragile. Comme venue du passé, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé malgré la distance sociale. Prix Envoyé par la Poste 2019. Premier roman.
Anne Pauly livre ici une magnifique déclaration d'amour à un père abimé par la vie et rend justice à cet homme cabossé. Un superbe hommage plein de pudeur, bouleversant mais jamais larmoyant. Vif et juste !


Le Cœur de l'Angleterre
23,00

Les membres de la famille Trotter reprennent du service sur fond d'histoire politique de l'Angleterre des années 2010, des émeutes de Londres au Brexit. A 50 ans, Benjamin s'engage dans une improbable carrière littéraire, sa soeur Lois voit ses démons revenir la hanter, son vieux père Colin n'aspire plus qu'à voter pour la sortie de l'Europe tandis que sa nièce Sophie est au bord du divorce.
L'auteur dépeint ici avec un talent fou, une distance et un humour abrasif la société anglaise et le cheminement vers le Brexit. Virtuose, Coe réussit à évoquer les faits marquants d'une décennie et à les insérer dans le cadre romanesque pour mieux servir sa galerie de portraits. Il est lucide impitoyable, impertinent, drôle surtout !!
Une satire sociale et politique indispensable, un roman magistral d'un homme en colère !!


Cora dans la spirale
21,00

Cora Salme reprend son travail chez Borélia, une compagnie d'assurances, après la naissance de sa fille. Ayant renoncé à son rêve de devenir photographe, elle occupe un poste en marketing. Or la crise financière de 2008 rattrape bientôt son entreprise.
Assurément le gros coup de cœur de la rentrée littéraire, le Goncourt de La Librairie des Halles !
Cora dans la spirale ou comment le travail peut régir amours, vie familiale ou sociale... Si le sujet n'est pas nouveau, Message dépeint à merveille la condition de la femme (et l'homme) moderne, le monde de l'entreprise et manie l'art du roman avec excellence. Il dessine surtout le portait d'époque, la nôtre; avec une précision, une acuité folles et donne naissance à une nouvelle héroïne de la littérature moderne, Cora Salme !
Brillant, dense, puissant, on adore !!


Mécanique de la chute
24,00

Jay Gladstone, à la tête d'une fortune familiale, est assailli de problèmes liés à ses obligations professionnelles et familiales. La situation se dégrade quand il découvre Dag, la star de l'équipe de basket dont il est propriétaire, dans le lit de sa femme et quand un policier tue un homme de couleur, bavure qui embrase aussitôt tout le pays.
Dans l'esprit du "Bûcher des vanités" c'est un formidable roman à l'intrique magistralement construite et impossible à lâcher !!


La Mort à Rome

Koeppen, Wolfgang

Typhon

17,00

Rome, après la Seconde Guerre mondiale. Siegfried Paffrath, jeune compositeur allemand, est venu assister à un concert symphonique. Il croise plusieurs membres de sa famille en exil après s'être compromis avec le gouvernement nazi, dont l'oncle Gottlieb Judejahn, criminel de guerre qui espère revenir en Allemagne. Siegfried culpabilise et rejette son passé sans se projeter dans l'avenir.
Une claque ahurissante, une écriture hallucinée dans ce roman écrit au début des années 50. Un livre fiévreux dans une Rome décadente, perverse, malsaine où se croisent les membres d'une famille allemande secouée par la guerre, hantée par la culpabilité, la mémoire, la démence. On sort de cette lecture pantois, ébranlé, estomaqué...